INFORMATIONS POUR LES ARCHITECTES

Amenez l'air à l'endroit-même où il est requis !

Dans tout système d'évacuation sanitaire la vidange d'un appareil va toujours de pair avec une sous-pression dans le réseau. Cette sous-pression provoque très souvent un siphonage : les siphons sont mis à sec et ne remplissent plus leur fonction de coupe odeur. Ceci n'est pas seulement désagréable mais également malsain à cause des germes qui peuvent pénétrer dans l'habitation.

Au moyen d'une ventilation secondaire on essayait jadis de contrer cette sous-pression. Cette solution est de plus en plus souvent abandonnée. Non seulement sa mise en œuvre est onéreuse et difficile à réaliser, mais aussi rarement efficace. Le diamètre de ce réseau de ventilation secondaire devrait être identique à celui de la colonne de chute (du jamais vu) et la distance à couvrir (entre l'air libre au niveau du toit et l'endroit où il est requis) est trop grande pour que l'air arrive à temps pour empêcher le siphonage.

Mais avec un apport d'air local ce siphonage est évité et il n'y a pas d'air froid qui rentre dans l'habitation.

Comment apporter localement l'air qu'il faut au système d'évacuation des eaux ?

Tout simplement:
On installe un grand clapet de ventilation (Knits II) au sommet de la colonne de chute, mais EN-DESSOUS de la toiture et un petit clapet (Mini-Knits) ou siphon ventilant (Combi-Siphon ou Combi-Siphon Design) sur chaque embranchement (dans la salle de bains ou dans la cuisine).

Arguments supplémentaires

Le réseau de drainage intérieur

Vous trouverez tous les détails sur le système KNITS dans notre documentation intitulée 'Le réseau de drainage, une nouvelle approche'.
Téléchargez le document (PDF, 710 kb)

Logiciel de calcul

Notre logiciel vous permet de calculer en détail et en tenant compte des normes les besoins en apport d'air:
Téléchargez le logiciel (Excel, 146 Kb)